Accueil » Afrique post-Covid : « Pour une diaspora 4.0 qui n’existe plus seulement à travers les transferts d’argent »

Afrique post-Covid : « Pour une diaspora 4.0 qui n’existe plus seulement à travers les transferts d’argent »

Et si on offrait aux Adama, Mohamed et Fatou la possibilité de partager avec leur pays et continent d’origine bien plus que leur argent ? Pour plus de 100 millions d’Africains vivant hors de leur pays d’origine, la stratégie post-Covid et la révolution numérique en cours sont synonymes d’espoirs et de progrès majeurs. D’abord, elle offre aux immigrés et à leurs descendants l’opportunité de s’approprier et d’entretenir à distance leur identité maternelle. Mais surtout, elle réinvente leur mode d’engagement vis-à-vis du pays d’origine en leur permettant de « s’investir » et non plus seulement d’« investir ».

Parce qu’il est encore temps de faire bouger les lignes, les pays africains et la France notamment ont beaucoup à gagner dans l’édification d’un nouvel écosystème où les enjeux ne sont pas qu’économiques. Les premiers seraient bien inspirés d’investir ces nouveaux territoires d’opportunités de la « diaspora 4.0 »…

Lire la suite sur financialafrik.com

Étiquettes: